PaquetPLUS Blog

Asile colis, e-commerce, eBay et Amazon: l’équipe PaquetPLUS vous informe des nouveautés dans ces différents domaines et de son réseau de distribution par asilage.

Posts Tagged ‘asile’

Notre partenaire du mois : Goyavi

Wednesday, December 17th, 2014

Impression

Bonjour Cécile. Aujourd’hui vous allez nous parler de ce site génial que vous avez monté en collaboration avec Bertrand et Alain. Pouvez-vous nous raconter l’histoire de Goyavi et nous en dire plus sur votre concept ?

Bonjour Pauline… et merci pour le « site génial ».

Le métier de Goyavi, c’est d’apporter plus de bien-être dans la vie de chacun, que ce soit dans sa vie personnelle ou professionnelle.

Concrètement, Goyavi se décline en deux pôles d’activité :

Tout d’abord, Goyavi.com, une boutique bien-être en ligne pour la maison, le corps et l’esprit, dont le but premier est d’améliorer la qualité de vie de chacun en proposant des solutions pour se sentir bien dans son corps, bien dans sa tête et bien chez soi. Vous y trouverez des produits de déco zen, santé naturelle et de développement personnel, pour tous ceux qui sont en quête de sens et à la recherche d’un meilleur équilibre intérieur.

Mais la petite particularité du site (qui est une place de marché), c’est que nous y avons intégré un réseau social, le but étant de remettre l’Homme au cœur du système et de créer un commerce en ligne plus humain. Nous mettons donc l’accent sur le relationnel et facilitons l’échange direct de client à client. Les auteurs qui partagent des avis sur les produits sont également identifiés grâce à leur profil. Cette personne connaît un produit qui vous intéresse ? Demandez-lui conseil directement, en toute liberté et transparence !

Cette particularité nous a valu fin 2011 le 1er prix de création d’entreprise innovante Idenergie, organisé par la région Mayenne en Pays de Loire où se trouve notre siège social.

Le deuxième pôle d’activité, plus récent, est une offre bien-être au travail. Elle s’adresse aux entreprises pour les accompagner sur la question du bien-être de leurs collaborateurs, celui-ci étant directement relié à leur efficacité professionnelle, leur motivation et leur engagement. Dans ce cadre, nous avons un rôle de conseiller expert. Nous proposons un outil de diagnostic qui nous permet d’identifier les leviers d’actions. Nous pouvons ensuite accompagner l’entreprise sur tout ou partie de la mise en place de ces actions, que ce soit directement ou via notre réseau de partenaires.

Quelle valeur ajoutée voulez-vous apporter à votre clientèle par rapport aux autres boutiques d’objets « Zen » ?

Les produits vendus sur le site sont sélectionnés grâce à un comité de sélection. Notre critère clé : la qualité ! Mais nous intégrons également une composante qui pourrait sembler inhabituelle : les qualités de cœur des vendeurs qui proposent leurs produits sur Goyavi. Autrement dit, nous veillons à la bienveillance et la démarche sincère des professionnels avec lesquels nous travaillons : ils sont dans une démarche de service et d’entraide plus que commerciale. Nous tenons à garder une relation humaine avec eux.

Je ne suis malheureusement pas certaine que beaucoup d’entreprises intègrent ces valeurs dans leur grille de sélection.

Lorsque nous en avons la possibilité, nous choisissons naturellement le produit derrière lequel se cache un vrai savoir-faire et une expertise, une volonté réelle de changer les choses. Comme je l’ai mentionné plus tôt, notre volonté est de remettre l’humain au cœur du système, de faire preuve d’attention, de donner un « petit plus ».

Ce petit plus se retrouve aussi sur notre blog à forte dimension conseils : l’ensemble de nos billets vise à informer aux mieux nos acheteurs. Nous écrivons des articles détaillés ; par exemple « comment bien choisir son coussin de méditation » en fonction de sa morphologie ou de son usage, quel garnissage préférer à tel autre, etc.  Parfois ce sont nos clients qui témoignent sur le blog, comme c’est le cas de Fabrice Y. qui a partagé son retour d’expérience sur l’activateur d’eau à Vortex dont il avait fait l’acquisition sur Goyavi. Il est très intéressant d’obtenir ce genre de témoignage afin d’aiguiller au mieux toutes les personnes qui souhaiteraient acheter un tel produit mais qui ne trouvent pas forcément les réponses à leurs questions.

Dans le même esprit, nous encourageons vivement la relation client/acheteur et aidons au mieux nos clients dans leur processus de décision d’achat.

Goyavi cherche à faciliter les échanges entre acheteurs, futurs acheteurs et vendeurs.

Pourquoi avoir choisi de vous lancer dans le e-commerce ? Quels sont pour vous les avantages et les inconvénients de la vente en ligne ?

Bertrand et moi sommes tous deux issus du web : lui en tant que développeur et moi en tant que conceptrice de sites et créatrice de contenus. Nous intervenions comme prestataires auprès d’entreprises et de grands groupes. Goyavi est donc la suite logique de nos précédentes expériences.

Nous avions envie de relever le pari d’un commerce en ligne plus humain et de voir si les usages pouvaient s’en retrouver modifiés. Le secteur du bien-être, dans lequel j’ai beaucoup travaillé et dont Alain notre 3e associé est un expert, était le secteur idéal pour cela car on y trouve un fort besoin d’échanges et de conseils.

En ce qui concerne les avantages du commerce en ligne, il me semble que le principal est de pouvoir toucher tout le monde, quel que soit l’heure ou le lieu où vous vous trouvez. C’est un marché beaucoup plus vaste qu’une boutique implantée localement. Le web permet également de proposer plus facilement un large catalogue avec des produits de niche : il n’y a pas de contrainte d’espace physique.

Le revers de la médaille, c’est que la concurrence y est plus grande, avec tout l’enjeu de la visibilité, de l’offre tarifaire et des marges que cela représente. Autre inconvénient : les clients ne peuvent pas toucher, sentir ou tester les produits avant de les acheter. C’est un vrai frein pour certains types de produits comme les encens ou les minéraux dans notre cas.

goyavi_012

goyavi_021
Quel conseil pourriez-vous donner à un novice qui souhaiterait se lancer dans la vente en ligne ?

Bien travailler le catalogue en amont me parait être indispensable : étudier les prix, les marges, trouver les produits qui sortent de l’ordinaire et qui restent disponibles à des prix attractifs.

Notre métier initial étant le web et Goyavi une place de marché, notre premier réflexe a été de commencer par la conception du site et du mode de fonctionnement avec nos vendeurs. Mais dans e-commerce, il y a « commerce » et nous avons très vite compris que sans un bon catalogue, un site marchand aussi esthétique et fonctionnel soit-il n’est rien. Depuis, nous travaillons chaque jour à améliorer toujours plus le catalogue.

Merci Cécile,et à bientôt sur www.paquetplus.fr ;)

P.D.M

100.000.000 !

Friday, November 28th, 2014

Chez PaquetPLUS, nous n’avons pas peur des gros chiffres. 100 millions, c’est le nombre d’encarts que nous avons relayés entre Janvier et Novembre 2014, en France, Angleterre et Allemagne.

A cette occasion, un communiqué de presse est paru, donc voici les grandes lignes. La parution originale étant en Allemand, nous l’avons donc traduite pour vous.

Avant toute chose, Toute l’équipe de PaquetPLUS se mobilise pour remercier ses distributeurs sans qui tout cela ne serait pas possible.

Si vous aussi vous souhaitez faire partie de l’aventure PaquetPLUS et rentabiliser vos envois, inscrivez-vous sur la plateforme en ligne et rejoignez dès maintenant, sans frais et sans engagement, le plus gros réseau e-commerçants européen d’asile colis.

Sans plus attendre, voici un extrait du communiqué de presse paru aujourd’hui :

Berlin, 27 Novembre 2014 - PaquetPLUS (http://www.paquetplus.fr/ ou paketplus.de pour la version allemande), le premier réseau européen d’asile colis e-commerçant, majoritairement détenu par la société BurdaDirect, a réalisé un nouveau record : La société comptabilise cette année plus de 100 millions de coupons expédiés. Au cours des derniers mois, chaque ménage allemand a été atteint deux fois en moyenne. Depuis son lancement en Janvier 2009, un total de 350 millions de coupons a été expédié et la société a reversé plus de 15 millions d’euros à ses partenaires distributeurs en Allemagne, en France et au Royaume-Uni.

Le PDG Bastian Mell s’attend à une croissance accélérée dans les années à venir: “Le nombre de commandes sur les sites de e-commerce croit continuellement, augmentant ainsi les volumes de colis de e-commerçants disponibles”. Monsieur Mell y voit aussi un grand avantage pour la publicité numérique : “Les pubs en ligne sont très versatiles, souvent, elles ne sont pas perçues comme sérieuses et les utilisateurs les ferment directement”.  C’est l’effet du cross-média qui fait la différence: Avec des encarts insérés dans des paquets issus d’une commande en ligne, vous atteignez un acheteur en ligne actif tout en restant sur un support papier et donc hors ligne.  Ces offres, qui sont portées par un support papier, seront pourtant utilisées exclusivement en ligne.

PaquetPLUS combine les capacités d’envoi des petites, moyennes et grandes boutiques en ligne ainsi que des vendeurs professionnels sur les marchés en ligne comme eBay ou Amazon. Les annonceurs peuvent profiter de  campagnes très ciblées en fonction de leur clientèle-cible, avec des critères très précis tout en atteignant uniquement des cyberacheteurs. Ces derniers profitent donc d’offres proposées par les annonceurs grâce aux achats qu’ils ont effectués sur la boutique en ligne de celui qui a inséré l’offre dans le colis. Les vendeurs en lignent peuvent ainsi également rentabiliser leurs envois et couvrir leurs coûts logistique, grâce à la rémunération proposée par PaquetPLUS pour l’envoi d’encarts.

Le réseau d’asile colis PaquetPLUS a été fondé en 2009 par deux anciens employés d’eBay, le Dr Alexander Schwinn et Bastian Mell. Quelques mois après la création de l’entreprise, celle-ci comptabilisait déjà pas moins de quelques 100 partenaires distributeurs. Depuis, l’entreprise a élargi son réseau de partenaires de façon constante. PaquetPLUS, c’est désormais plus de 6000 partenaires distributeurs. Avec l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France, le réseau est également présent sur les  trois plus gros marchés européens en e-commerce. Mais les possibilités s’étendraient au-delà de l’insertion d’encarts dans les colis. Bastian Mell le fondateur explique que « Dans sa fonction primaire, PaquetPLUS agit comme un agrégateur d’e-commerce. Cette fonction première permet bien-sûr de relayer des encarts, mais elle pourrait aussi être à l’origine d’autres services pour les vendeurs en ligne. Dès début 2015, nous prévoyons d’étendre notre réseau en proposant d’autres offres ».

Et vous, qu’attendez-vous pour faire partie de la grande aventure PaquetPLUS?

à bientôt sur le blog ;)

P.D.M

Asile-colis: Sommes-nous faits l’un pour l’autre?

Wednesday, May 14th, 2014

Marketing, mon beau Marketing, dis-moi dans quel canal investir ?

piggyback

Google Ads, SEO, SEM, Pub TV, Affichage publicitaire, je m’y perds… Quels sont véritablement les médias les plus intéressants, pour mon budget tout comme pour la qualité de ma communication ?

L’asile colis n’est que rarement cité dans les stratégies de Marketing directe… à tort.

Pourquoi ?

Probablement car l’asile-colis est souvent dépeint comme un média « dépassé », et donc plus vraiment adapté au e-commerce. La bonne nouvelle, c’est que le réseau de distribution PaquetPLUS est composé de 100% d’e-commerçants. Vous touchez donc des cyberacheteurs, et ciblés de surcroit.

Certes, l’asile-colis n’est pas tout jeune, mais s’il est toujours présent, c’est bien qu’il a fait ses preuves, non ? Et vous n’avez pas fini d’entendre parler de lui !

A bon entendeur, le colis reste par ailleurs l’un des derniers espaces de liberté pour votre communication directe avec vos prospects et clients. Moins intrusif que l’e-mailing, vous intervenez au moment le plus privilégié de l’acte d’achat : La réception de la commande, et l’ouverture du colis tant attendu. Jusqu’ici, rien de nouveau. Votre prospect se réjouit du contenu de son colis, et là-dessus, vous lui offrez des réductions qui lui correspondent. Il se sent pousser des ailes, vous gagnez en popularité, et donc en visibilité.

D’ailleurs, investir dans l’asile-colis e-commerçant, c’est investir sur une valeur sûre : L’e-commerce se porte très bien et a un avenir brillant devant lui. Voyez plutôt cette présentation de PaquetPLUS sur le e-commerce européen, qui finira de vous convaincre.

Bien-sûr, on est tenté d’investir sur le « on-line » : En 2014, Google a réponse à tout. L’adWords, l’AdSense, nous n’avons que ces mots à la bouche ! Quoi de mieux qu’un Skyscrapper qui clignote sur une page Web pour attirer l’œil ?

Mais savez-vous que pour 50€ par jour d’investis en Google AdWords (soit 1500€ par mois environ), vous aurez au mieux entre 100 et 300 visites quotidiennes sur votre site, et avec un taux de conversion moyen de 5%, vous génèrerez 15 ventes par jour, dans le meilleur des cas. Le meilleur des cas, c’est lorsque vous êtes sur un secteur pour lequel les  taux de transformation sont optimaux et que vous bénéficiez déjà d’une certaine notoriété !

En asile colis : Investissez la même somme, 1500€, vous avez au bas mot 15.000 encarts. Avec un taux de transformation allant de 1 à 3%, vous générez par mois le même nombre de commande en moyenne, soit 450.

Mais c’est la même chose me direz-vous !

Et bien non : En Adwords, vous apparaissez et disparaissez, vous êtes sur la toile, mais ne restez pas dans les esprits. La bataille que se livrent les e-commerçant est dure, et si vous en êtes à vos débuts, il y a très peu de chance que votre taux de transformation atteigne les 5%. Tandis qu’avec un encart imprimé, vous arrivez dans un foyer ciblé, vous êtes sur un support papier qui donne cette impression de réel, de palpable, qui manque aujourd’hui à vos clients de demain.

Alors, pourquoi faut-il faire de l’asile colis ?

Pour conserver l’aspect réel de votre activité dématérialisée, le e-commerce ! Tous les médias sont complémentaires, alors lancez-vous dans quelque chose de nouveau, et soyez présents partout où il est possible de l’être : Sur la toile, dans les colis, dans toutes les têtes et sur toutes les bouches !

Pour finir, si vous répondez de façon positive à toutes ces questions, c’est qu’asile-colis et vous êtes faits pour vous entendre :

1- Je veux gagner en visibilité auprès de mes prospects

2- Je veux bénéficier d’un support original et durable de communication

3- Je veux diversifier ma communication et toucher de nouveaux clients

4- Je veux humaniser ma relation avec mon client et communiquer directement avec lui de manière ciblée

5- Je veux créer de la valeur ajoutée pour mes prospects en leur offrant des réductions

Alors votre campagne avec PaquetPLUS, c’est pour quand ? ;)

PDM

Interview de notre partenaire du mois paysite-cash.fr

Tuesday, May 14th, 2013

Payer en ligne est devenu naturel en l’espace de quelques années. Aujourd’hui, un e-commerçant qui ne propose pas de moyen de paiement en ligne cherche concrètement à se mettre des bâtons dans ses propres roues. Parmi les moyens de paiement que les sites peuvent proposer à leur clientèle, nous souhaitons ce mois-ci vous présenter Paysite-cash.fr: je me suis entretenu avec Alina Alistarh, directrice associée de NordPay Financial.

logo_paysitecash_400px2

PaquetPLUS: Bonjour Alina, peux-tu me présenter Paysite-cash.com ?

Paysite-cash est une solution de paiement sécurisé par carte bancaire pour sites e-commerce, éditée par NordPay Financial. Nous sommes un Établissement de Paiement régulé et licencié dans toute l’Europe et possédons plus de dix ans d’expérience dans le paiement en ligne.
Paysite-cash facilite les encaissements par carte bancaire en apportant une solution tout-en-un et simple d’utilisation. Nous facilitons également l’intégration en étant compatible avec 90% des solutions e-commerce du marché.

À qui vous adressez-vous ?

Nous nous adressons à tous les commerçants qui souhaitent profiter de la valeur ajoutée d’une solution complète et de tarifs avantageux pour développer leur business. Paysite-cash est notamment la solution idéale pour les personnes qui lancent leur activité car notre offre est
- sans engagement,
- sans abonnement et
- sans frais d’installation.
Dès lors, les commerçants ne paient que lorsqu’ils encaissent !

Vous existez depuis longtemps sur le marché, quel fut votre premier client ?

Notre premier client a débuté en 2003 en tant qu’entrepreneur dans le domaine du web. Au fil des années il a développé son activité tout en bénéficiant des nombreuses évolutions de notre plate-forme de paiement. Dix ans après, il possède plusieurs sites et utilise toujours Paysite-cash pour encaisser ses clients. Nous le remercions encore une fois pour sa fidélité !

Le dernier en date ?

Chaque jour nous activons des dizaines de commerçants, il est donc difficile de vous parler de notre dernier client en particulier. Néanmoins, nous avons régulièrement des cas de clients qui utilisaient initialement Paypal sur leur site. Récemment, l’un d’entre eux a connu une importante croissance de son chiffre d’affaires et s’est vu suspendre son compte. Devant l’urgence d’une telle situation il a fait appel à Paysite-cash avec un objectif simple, garantir une nouvelle solution de paiement professionnelle à ses clients pour relancer son activité au plus vite.
Après son inscription, nous avons rapidement installé la solution sur son site. Une réactivité qu’il a particulièrement appréciée tout comme la disponibilité de nos services par téléphone. Depuis, son activité est repartie et il est entièrement satisfait de Paysite-cash !

Qu’apporte paysite-cash.com en plus des autres solutions de paiement e-commerce du marché ?

Chez Paysite-cash, nous apportons plus qu’une solution de paiement sécurisé, nous simplifions toutes les étapes du paiement pour un site e-commerce. Avec Paysite-cash c’est simple. Aucune compétence technique n’est nécessaire et tout est compris: l‘acceptation des paiements, la sécurisation des transactions, le contrat VAD, ainsi qu’une interface de gestion disposant de paramètres anti-fraude et d’outils d’optimisation des conversions (page de paiement intégralement personnalisable, paiement par abonnement, etc.).

Les commerçants peuvent enfin confier l’ensemble du processus de paiement à un prestataire unique et se passer de leur banque !

Quel est ton meilleur souvenir de compliment client sur votre prestation/service ?

Une cliente nous a dernièrement fait part de sa satisfaction quand à la facilité d’installation de la solution sur sa boutique. En effet, Paysite-cash est entièrement préconfiguré dans son interface d’administration grâce à notre récent partenariat avec la solution e-commerce WiziShop. Cette cliente a ainsi pu bénéficier d’une mise en place ultra-rapide et installer Paysite-cash en quelques clics ! Désormais toutes ses ventes sont effectuées via notre solution. Un témoignage qui nous encourage à développer ce type d’actions et en faire toujours plus pour faciliter le quotidien des commerçants !

Si tu devais résumer paysite-cash.com en 3 mots/noms/adjectifs, que dirais-tu ?

Simplicité, sécurité et accompagnement.

L’avantage de Paysite-cash réside avant tout dans sa simplicité. Autant dans l’installation, grâce à notre compatibilité avec la plupart des solutions e-commerce (WiziShop, Prestashop, BoutikOne, Thelia, Drupal, VirtueMart, etc.) que dans son utilisation via notre interface de gestion très conviviale.

La sécurité fait aussi partie intégrante de notre ADN. Aujourd’hui nous possédons notre propre plateforme de paiement implantée en France et certifiée PCI DSS de niveau maximum. Notre statut d’Établissement de Paiement atteste également de la solidité de notre structure et de notre expertise. Nous apportons ainsi des garanties fortes à tous nos commerçants.

Enfin, nous accordons une place importante à l’accompagnement de nos clients. Dès leur inscription, nous leurs offrons un contact personnalisé ainsi qu’une offre adaptée à leur projet. Nos tarifs dégressifs sont également là pour leur permettre de développer leur activité et gagner toujours plus!

Merci Alina, et à bientôt sur le blog PaquetPLUS.fr! ;)

À propos de Paysite-cash.fr

logo_paysitecash_400px

Vous souhaitez en savoir plus? N’hésitez pas à contacter Paysite-cash:

Par téléphone au 01 80 89 51 81, ou par mail sales_fr@paysite-cash.com pour obtenir plus d’informations.

DPAM Gagnant de notre jeu-concours Back to school!

Thursday, November 22nd, 2012

Avec un peu plus de 370 participants, notre jeu-concours de la rentrée “Gagnez une campagne de 10 000 flyers pour votre site” a connu un grand succès, merci de votre participation!

Suite au tirage au sort qui avait dû être reporté, l’enseigne DPAM Du Pareil Au Même, spécialiste des vêtements et chaussures pour enfants de 0 à 14 ans, a appris avec joie avoir gagné la campagne de 10 000 flyers - impression comprise.

Ces flyers seront disponibles prochainement dans votre espace personnalisé.

logodpam

À bientôt!

M.T.

En asile colis comme en AdWords

Tuesday, November 20th, 2012

L’asile colis existe depuis longtemps. Plus longtemps qu’AdWords.  en France, on aime bien être cartésien et on aime séparer les choses: on laisse online ce qui est online et offline ce qui est offline. Laissez-moi vous prouver, une fois encore, que la prospection par asile colis peut vous offrir bien plus, à condition de savoir le manier.

Certes, le multicanal est sur toutes les bouches. Dans toutes les têtes. Mais bizarrement, pas encore dans tous les portefeuilles ni sur tous les plans d’action marketing. Je m’explique: il n’est pas rare de voir des entreprises de vente en ligne dépenser des 10 000 à 30 000 EUR par mois pour des campagnes AdWords et - en parallèle - se désoler que le taux de fidélisation de leur clientèle n’excède pas les 10%.

Multi_direction

Petite anecdote: j’ai eu la chance d’assister à une conférence animée par Ricardo Catalano de 1000mercis dans laquelle il expliquait les différentes ficelles pour acquérir et fidéliser une clientèle, avec des exemples issus aussi bien des télécoms que de la beauté/mode et détailler l’utilisation de nombreux media, depuis les réseaux sociaux jusqu’aux campagnes d’affichage. Pourquoi la clientèle n’est-elle pas plus fidèle que cela finalement? Parce que les campagnes AdWords ne fidélisent pas les clients: elles les attrapent au dernier moment, quand l’achat va avoir lieu.

Multicanal donc. Ce qui suppose que nous utilisions AdWords (si tant est que ce soit un canal intéressant pour le produit*) et au moins un autre canal… Affiliation ou E-mailing? Oui, mais on reste en ligne. Que faire de tous ces acheteurs potentiels qui ne passent pas leur temps en ligne et qui sont autant de clients en devenir? Comment leur parler? Nous pouvons compléter par une campagne Print (magazine, PQR, PQN par exemple), affichage ou radio/TV. Et puis, si nous voulons rester humains, une campagne d’encarts envoyés par asile colis reste encore un moyen d’atteindre à coup sûr une clientèle cible avec de faibles coûts.

Donc je résume: nous sommes ok pour le multicanal. Mais chat échaudé craint l’eau froide: Si la campagne multicanal ne marche pas du premier coup et n’apporte pas les résultats espérés, on arrête tout et on se concentre sur AdWords, car c’est bien connu: AdWords ça marche. Mais combien de campagnes AdWords avons-nous auparavant lancées avant de trouver la formule qui marche?

Si nous raisonnions en Asile Colis comme en AdWords - ce que plus de responsables marketing devraient faire - nous ferions la chose suivante: une première campagne à faible nombre sur une cible précise et avec un type de communication précis. Et puis on change, pour améliorer: on fait 2 campagnes en parallèle avec deux messages différents et on mesure les remontées afin de voir laquelle des deux a les meilleurs retours. Et ainsi de suite: à faire régulièrement des campagnes d’asilage ou d’encartage, on voit très bien au bout d’un certain nombre de mois quelle campagne fonctionne le mieux et pour quelle cible. Surtout quand on voit l’augmentation constante du nombre de paquets envoyés**, cela permet de faire des campagnes test rapidement.

Expérience chimie

Quand j’étudiais la chimie, on apprenait la méthode du simplex pour avoir le rendement maximum d’une expérience: à chaque protocole, on modifiait un seul élément (température, pression, quantité de produit, solvant, etc.). Pourquoi se priver de faire ce type d’action en matière de marketing offline?

À vous de me le dire ;)

M.T.

- - -

* à ce sujet, un article de dekagone.com http://dekagone.com/blog/google-adwords-ne-convient-pas-a-toutes-les-entreprises/

** http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/e-commerce-q3-2012-fevad/

Grand jeu Back to school PaquetPLUS.fr: gagnez une campagne asile colis de 10 000 flyers!

Tuesday, September 11th, 2012

Vous êtes e-commerçant? Vous avez votre propre site de vente? Vous souhaitez vous faire connaître et/ou développer vos ventes? PaquetPLUS vous propose de gagner une campagne de 10 000 flyers (impression comprise) distribués par le biais de notre réseau à la période de votre choix.

C’est l’automne, les feuilles tombent. À l’image de la nature, quoi de mieux qu’une campagne d’asile colis pour la rentrée? Afin que celle-ci se passe le mieux possible, PaquetPLUS vous propose de gagner une campagne d’asilage de 10 000 flyers, impression comprise, distribuée par notre réseau sur la cible de votre choix.

flyers-backtoschool

Comment participer? Il vous suffit pour cela de nous envoyer un e-mail à l’adresse info(at)paquetplus.fr intitulé “Concours PaquetPLUS rentrée 2012” et avec les informations suivantes:

- Prénom, nom, fonction

- Numéro de téléphone et adresse e-mail

- URL de votre site de vente

- Nombre approximatif d’envois par mois

Le tirage au sort pour désigner le/la gagnant/e aura lieu le 10 octobre 2012. Ce jeu est gratuit et sans obligation d’achat.

Bonne rentrée à tous et retrouvez-nous:

- pour la conférence en ligne avec ecommerce-live.net jeudi 13.09.2012 à 16h

- au salon du e-commerce Paris 2012 au stand EM05 dans le village innovation marketing

L’équipe PaquetPLUS.fr

Invitation à la Web Conférence “L’acquisition client en multicanal: 5 conseils pour un asile colis réussi”

Monday, September 10th, 2012

L’équipe de PaquetPLUS.fr vous invite à participer à la Web Conférence gratuite qui se tiendra le 13 septembre 2012 à 15h sur le thème: L’acquisition client en multicanal: 5 conseils pour un asile colis réussi.

logo-ecommerce-live

E-commerçants de toute taille, vous pouvez profiter aussi aujourd’hui de l’asile colis, aussi bien en tant qu’annonceur pour atteindre votre clientèle-cible, intéresser de nouveaux clients et développer vos ventes, qu’en tant que distributeur pour rentabiliser vos expéditions de produits.

Lors de cette conférence, Mathieu Tascher (Country Manager de PaquetPLUS.fr) abordera les points suivants:

- Définition du marketing par asile colis ou asilage

- Quels sont les avantages et les résultats?

- Quels sont les 5 conseils pour une campagne asile colis réussie?

- Comment fonctionne PaquetPLUS?

- Comment puis-je rentabiliser mes colis expédiés?

Vous souhaitez vous inscrire en ligne et recevoir un e-mail de rappel juste avant la conférence?

Vous pouvez le faire en cliquant ici.

Comment assister à cette Web Conférence?

Connectez-vous directement au site quelques instants avant le début de la conférence en cliquant sur ce lien direct.

Vous pourrez directement communiquer avec l’équipe de PaquetPLUS lors de la conférence.

À bientôt donc sur e-commercelive.net ce jeudi 13 septembre à 16h!

L’équipe PaquetPLUS.fr

L’inexorable ascension de l’asile colis: offline vs. online en 5 points

Wednesday, August 22nd, 2012

Certains vendeurs se laissent tenter par l’asile colis et font volontiers réaliser des campagnes. D’autres vendeurs sont plus sceptiques et m’avouent au téléphone: “je n’y crois pas”. Mais que font-ils alors comme actions marketing? Ils me répondent de façon quasi unanime: “uniquement online”. Ce billet leur est dédié, afin de montrer comment et pourquoi faire du offline est toujours bon.

1)Législation sur les campagnes en ligne (essentiellement e-mailing): l’étau se resserre

Le Législateur tend à endiguer les possibilités de suivre à la trace les clients sur internet et d’encadrer si bien l’e-mailing que celui-ci sera bientôt relégué dans les mêmes armoires que le minitel.

Avant que le législateur interdise d’envoyer des colis, j’aurai depuis longtemps arrêté d’écrire des billets d’humeur.

2)Le e-commerce est toujours en croissance: toujours plus de colis sont envoyés

J’en veux pour preuve cet article encore aujourd’hui du journaldunet: croissance de 20% du e-commerce en France sur le premier trimestre 2012. Avec une baisse du panier moyen. Ce qui veut dire?

Tout simplement que de plus en plus de colis sont envoyés.

seul a seul

3)L’asile colis est un moyen de communiquer SEUL À SEUL avec un client éventuel

Vous voyez ça online, en AdWords comme en affiliation? Moi j’ai du mal, entre tous les concurrents qui se battent à coups d’avis clients. Je vous ramène de nouveau à notre référence client logitravel.fr.

4)L’incidence sur le processus d’achat n’est pas la même

Si la présence online est furtive et avec un taux de transformation faible, l’acheteur potentiel a besoin d’être devant son écran pour vous voir. Avec l’asilage, il a juste besoin de commander en ligne pour vous retrouver dans les colis commandés.

Ce qui veut dire:

- qu’il est acheteur actif en ligne

- qu’il est beaucoup plus réceptif à votre message que lorsque vous le diffusez en ligne.

5)Enfin, pour parler bassement technique:

Pour être présent online, il faut: un bon message, un outil (AdWords ou plateforme d’affiliation) en état de marche, un prospect réceptif avec le bon navigateur et le bon plug-in qui affiche les publicités, en plus il faut tracer le prospect avec des cookies, et au bout du compte on paye 4 entremetteurs, de la plateforme d’affiliation au site de codes promos. Ajoutez à cela qu’il faut aussi de l’électricité.

Pour l’asile colis, il vous faut juste: un flyer, catalogue ou échantillon, un expéditeur, un livreur.

Curieusement, ça semble beaucoup moins automatisé et beaucoup plus humain.

Alors, bien évidemment, une présence online est nécessaire. Mais dans quelles proportions? Certes, j’entends de nombreux e-commerçants me dire “l’asile colis, si ça marchait, ça se saurait!”. Je les invite à se pencher sur notre référence client Logitravel.fr (voir mon billet précédent). Et puis aussi à en discuter avec les grands acteurs de la VAD comme La Redoute, les 3 Suisses ou encore Yves Rocher, qui font de l’asile colis depuis des années et connaissent sur le bout des doigts le coût d’acquisition d’un client et de sa fidélisation.

Mais peut-être que ces mêmes e-commerçants ne seront pas là assez longtemps pour en discuter avec eux. Je leur souhaite en tout cas une très bonne journée  et reste à leur disposition pour une campagne prochaine! ;)

M.T.

Le B.A.-BA de l’asile colis pour un asilage réussi

Wednesday, July 25th, 2012

Il y a deux type d’e-commerçants: ceux qui ne sont présents qu’en ligne et recrutent leurs nouveaux clients uniquement par ce biais, et ceux qui souhaitent fidéliser leur clientèle/acquérir de nouveaux clients et ont compris tous les bienfaits du multicanal. L’asile colis permet dans le second cas d’acquérir de nouveaux clients et de fidéliser les siens à moindre coût et fonctionne de manière autrement plus persuasive dans le processus d’achat. Une explication en trois temps.

Premier temps: la création graphique

Trois facteurs jouent un rôle important dans le message que l’e-commerçant souhaite délivrer:

- la création graphique, en adéquation avec le design du site afin de créer une identification avec la boutique en ligne et avec de belles photos claires de vos produits

- un call-to-action avec une offre simple (exemple: 15% de réduction, ou encore 20 € offerts pour toute nouvelle commande) et qui varie selon le business modèle de l’activité

- l’URL de votre site de vente bien visible

Il ne faut pas perdre de vue que le support de communication doit rester simple et attractif. Plus le flyer est simple, plus il est aisément compréhensible et meilleure sera l’opération marketing.

Deuxième temps: le ciblage

C’est là le coeur de métier de PaquetPLUS: grâce à la variété de notre réseau de distribution, il est possible de toucher soit la clientèle que l’annonceur connaît déjà et qu’il souhaite fidéliser, soit d’étendre la cible de clientèle à une population de consommateurs plus jeunes ou plus âgés, en tous cas étendre votre rayon d’action et tester l’effet de votre message publicitaire sur une nouvelle cible. S’il est impensable de se faire asiler chez son concurrent direct (et qui accepterait de le faire?), ce sont les complémentarités qu’il faut chercher, parfois même là où on ne les a pas soupçonnées.

Enfin, il n’y a pas de mauvais acheteur et - personnellement - j’achète sur des marketplaces comme eBay ou amazon depuis plus de 15 ans maintenant. Mais j’achète également sur d’autres sites en direct. Aussi, je peux considérer que les messages passés à une clientèle qui va acheter sur marketplace auront une valeur tout aussi efficace qu’un message passé chez un autre asileur. Si ça marche pour moi, pourquoi pas pour les autres?

Troisième temps: le calculable et l’incalculable ou ROI et notoriété

Enfin vient le temps de la récolte: les offres sont asilées, les flyers ou les échantillons distribués, et les retours se remarquent aux sourires joviaux des annonceurs.

En parallèle des campagnes 100% online sur lesquelles il est parfois difficile de voir l’origine des leads, une campagne asile colis avec un code de réduction, une URL dédiée ou une offre spéciale réservée à la campagne d’asilage permet facilement de voir les retours. Certains annonceurs me disent ne vouloir faire que des campagnes d’acquisition en ligne: pourquoi pas? Mais c’est se priver d’un canal de communication qui n’est pas prêt de disparaître (j’en veux pour preuve les records d’envois battus par la Poste tous les ans à la période de Noël) et qui connaîtra cette année encore un essor qui sera autant de moyens de communiquer vers un prospect pour les annonceurs qu’un moyen de réduire leurs frais d’envois pour les distributeurs.

Enfin, et c’est le propos de ce paragraphe, une marque qui ne fait pas parler d’elle est une marque qui meurt. Aussi, en plus du simple ROI (retour sur investissement) le marketing par asile colis reste-t-il un moyen sûr et bon marché pour faire parler de soi.

Il serait dommage de s’en priver.

M.T.