PaquetPLUS Blog

Asile colis, e-commerce, eBay et Amazon: l’équipe PaquetPLUS vous informe des nouveautés dans ces différents domaines et de son réseau de distribution par asilage.

Posts Tagged ‘offline’

Interview de notre partenaire du mois Enveloppebulle.com

Monday, March 11th, 2013

Connecté par définition, un e-commerçant ne travaille pas seul. Parmi ses partenaires et fournisseurs réguliers, outre les services d’asile-colis, figurent évidemment ceux qui lui fournissent les emballages nécessaires à ses expéditions. Parmi eux, Enveloppebulle est notre partenaire du mois. Thomas Heidmann, directeur commercial, répond aujourd’hui à nos questions et présente son service.

logoebc_paquetplus1

PaquetPLUS: Bonjour Thomas, pouvez-vous me présenter Enveloppebulle?

Avec le plus grand choix d’enveloppes à bulles en Europe, enveloppebulle.com vous propose l’incontournable de l’emballage plébiscité par les acteurs du e-commerce: des cartons, des adhésifs, des particules de calage, des rouleaux de film bulle, des films étirables, enveloppes et sachets plastiques, enveloppes krafts et cartonnées, etc.

À qui vous adressez-vous?

Nos clients vont de l’auto-entrepreneur débutant son activité jusqu’à de grands acteurs du e-commerce, y compris des logisticiens et des pure-players. De nombreux particuliers nous font également confiance car nos prix et la rapidité de nos expéditions les convainquent facilement de l’avantage de commander chez nous par rapport à un achat physique en grande distribution par exemple.

Quel fut votre premier client régulier?

Notre premier client régulier a été tout simplement… notre second client, dès juin 2005, qui s’appelle Caroline C. Elle nous a commandé 100 enveloppes D/4 chaque semaine et elle est nous est toujours fidèle aujourd’hui!

Le dernier en date?

Notre dernier client régulier est une très grande marque française de textile (que nous ne pouvons pas citer) mais qui passe toutes ses commandes directement sur enveloppebulle.com et qui semble pleinement satisfaite du fonctionnement permettant un gain de temps et une meilleure efficacité dans le traitement de ses approvisionnements d’emballages.

Vous vendez sur plusieurs canaux (site et places de marché), quel fut votre premier canal de vente? Comment avez-vous développé les suivants?

Nous avons commencé à vendre sur eBay en juin 2005 afin de prendre le pouls du marché. Vu les succès rencontrés, notre propre boutique en ligne www.enveloppebulle.com a vu le jour dès avril 2006 et nous sommes présents également depuis peu sur amazon et priceminister dans le but de développer notamment les 2 gammes PRO et ECO de notre marque enveloppebulle déposée auprès de l’INPI en 2008.

Qu’apporte Enveloppebulle en plus de ses concurrents?

Pas besoin de commander des quantités astronomiques pour profiter de prix avantageux tout au long de l’année. Nous livrons à partir de 5 cartons ou 10 enveloppes mais sommes aussi capable d’honorer les besoins urgents de très très gros consommateurs d’emballages grâce à une gestion de stock unique en France.

Quel est votre meilleur souvenir de compliment client sur votre prestation/service?

« Enfin un vendeur qui ne déballe pas sa science, simple et efficace ;) » Commentaire laissé par un client de notre boutique eBay en 2007 et qui résume assez bien notre philosophie. Nous sommes l’un des seuls vendeurs eBay, toutes catégories confondues,  à afficher un profil de satisfaction de 100% depuis 2005 : c’est notre meilleure publicité.

Si vous deviez résumer Enveloppebulle en une phrase, que diriez-vous?

Tout simplement notre slogan « L’essentiel de l’emballage pour le e-commerce » et je rajouterais que tout est dans le mot « essentiel »…

Merci Thomas, et à bientôt sur le blog PaquetPLUS.fr! ;)

À propos d’enveloppebulle.com:

logoebc_paquetplus2

Le plus grand choix d’enveloppes à bulles en Europe, enveloppebulle.com vous propose également des cartons, adhésifs, particules de calage, rouleaux de film bulle, films étirables, enveloppes et sachets plastiques, enveloppes krafts et cartonnées. Pas besoin de commander des quantités astronomiques pour profiter de prix avantageux tout au long de l’année.

>> Bénéficiez de 10% de remise immédiate sur tous les articles avec le code PAQUETPLUS valable jusqu’au 30 avril 2013 <<

En asile colis comme en AdWords

Tuesday, November 20th, 2012

L’asile colis existe depuis longtemps. Plus longtemps qu’AdWords.  en France, on aime bien être cartésien et on aime séparer les choses: on laisse online ce qui est online et offline ce qui est offline. Laissez-moi vous prouver, une fois encore, que la prospection par asile colis peut vous offrir bien plus, à condition de savoir le manier.

Certes, le multicanal est sur toutes les bouches. Dans toutes les têtes. Mais bizarrement, pas encore dans tous les portefeuilles ni sur tous les plans d’action marketing. Je m’explique: il n’est pas rare de voir des entreprises de vente en ligne dépenser des 10 000 à 30 000 EUR par mois pour des campagnes AdWords et - en parallèle - se désoler que le taux de fidélisation de leur clientèle n’excède pas les 10%.

Multi_direction

Petite anecdote: j’ai eu la chance d’assister à une conférence animée par Ricardo Catalano de 1000mercis dans laquelle il expliquait les différentes ficelles pour acquérir et fidéliser une clientèle, avec des exemples issus aussi bien des télécoms que de la beauté/mode et détailler l’utilisation de nombreux media, depuis les réseaux sociaux jusqu’aux campagnes d’affichage. Pourquoi la clientèle n’est-elle pas plus fidèle que cela finalement? Parce que les campagnes AdWords ne fidélisent pas les clients: elles les attrapent au dernier moment, quand l’achat va avoir lieu.

Multicanal donc. Ce qui suppose que nous utilisions AdWords (si tant est que ce soit un canal intéressant pour le produit*) et au moins un autre canal… Affiliation ou E-mailing? Oui, mais on reste en ligne. Que faire de tous ces acheteurs potentiels qui ne passent pas leur temps en ligne et qui sont autant de clients en devenir? Comment leur parler? Nous pouvons compléter par une campagne Print (magazine, PQR, PQN par exemple), affichage ou radio/TV. Et puis, si nous voulons rester humains, une campagne d’encarts envoyés par asile colis reste encore un moyen d’atteindre à coup sûr une clientèle cible avec de faibles coûts.

Donc je résume: nous sommes ok pour le multicanal. Mais chat échaudé craint l’eau froide: Si la campagne multicanal ne marche pas du premier coup et n’apporte pas les résultats espérés, on arrête tout et on se concentre sur AdWords, car c’est bien connu: AdWords ça marche. Mais combien de campagnes AdWords avons-nous auparavant lancées avant de trouver la formule qui marche?

Si nous raisonnions en Asile Colis comme en AdWords - ce que plus de responsables marketing devraient faire - nous ferions la chose suivante: une première campagne à faible nombre sur une cible précise et avec un type de communication précis. Et puis on change, pour améliorer: on fait 2 campagnes en parallèle avec deux messages différents et on mesure les remontées afin de voir laquelle des deux a les meilleurs retours. Et ainsi de suite: à faire régulièrement des campagnes d’asilage ou d’encartage, on voit très bien au bout d’un certain nombre de mois quelle campagne fonctionne le mieux et pour quelle cible. Surtout quand on voit l’augmentation constante du nombre de paquets envoyés**, cela permet de faire des campagnes test rapidement.

Expérience chimie

Quand j’étudiais la chimie, on apprenait la méthode du simplex pour avoir le rendement maximum d’une expérience: à chaque protocole, on modifiait un seul élément (température, pression, quantité de produit, solvant, etc.). Pourquoi se priver de faire ce type d’action en matière de marketing offline?

À vous de me le dire ;)

M.T.

- - -

* à ce sujet, un article de dekagone.com http://dekagone.com/blog/google-adwords-ne-convient-pas-a-toutes-les-entreprises/

** http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/e-commerce-q3-2012-fevad/

Invitation à la Web Conférence “L’acquisition client en multicanal: 5 conseils pour un asile colis réussi”

Monday, September 10th, 2012

L’équipe de PaquetPLUS.fr vous invite à participer à la Web Conférence gratuite qui se tiendra le 13 septembre 2012 à 15h sur le thème: L’acquisition client en multicanal: 5 conseils pour un asile colis réussi.

logo-ecommerce-live

E-commerçants de toute taille, vous pouvez profiter aussi aujourd’hui de l’asile colis, aussi bien en tant qu’annonceur pour atteindre votre clientèle-cible, intéresser de nouveaux clients et développer vos ventes, qu’en tant que distributeur pour rentabiliser vos expéditions de produits.

Lors de cette conférence, Mathieu Tascher (Country Manager de PaquetPLUS.fr) abordera les points suivants:

- Définition du marketing par asile colis ou asilage

- Quels sont les avantages et les résultats?

- Quels sont les 5 conseils pour une campagne asile colis réussie?

- Comment fonctionne PaquetPLUS?

- Comment puis-je rentabiliser mes colis expédiés?

Vous souhaitez vous inscrire en ligne et recevoir un e-mail de rappel juste avant la conférence?

Vous pouvez le faire en cliquant ici.

Comment assister à cette Web Conférence?

Connectez-vous directement au site quelques instants avant le début de la conférence en cliquant sur ce lien direct.

Vous pourrez directement communiquer avec l’équipe de PaquetPLUS lors de la conférence.

À bientôt donc sur e-commercelive.net ce jeudi 13 septembre à 16h!

L’équipe PaquetPLUS.fr

L’inexorable ascension de l’asile colis: offline vs. online en 5 points

Wednesday, August 22nd, 2012

Certains vendeurs se laissent tenter par l’asile colis et font volontiers réaliser des campagnes. D’autres vendeurs sont plus sceptiques et m’avouent au téléphone: “je n’y crois pas”. Mais que font-ils alors comme actions marketing? Ils me répondent de façon quasi unanime: “uniquement online”. Ce billet leur est dédié, afin de montrer comment et pourquoi faire du offline est toujours bon.

1)Législation sur les campagnes en ligne (essentiellement e-mailing): l’étau se resserre

Le Législateur tend à endiguer les possibilités de suivre à la trace les clients sur internet et d’encadrer si bien l’e-mailing que celui-ci sera bientôt relégué dans les mêmes armoires que le minitel.

Avant que le législateur interdise d’envoyer des colis, j’aurai depuis longtemps arrêté d’écrire des billets d’humeur.

2)Le e-commerce est toujours en croissance: toujours plus de colis sont envoyés

J’en veux pour preuve cet article encore aujourd’hui du journaldunet: croissance de 20% du e-commerce en France sur le premier trimestre 2012. Avec une baisse du panier moyen. Ce qui veut dire?

Tout simplement que de plus en plus de colis sont envoyés.

seul a seul

3)L’asile colis est un moyen de communiquer SEUL À SEUL avec un client éventuel

Vous voyez ça online, en AdWords comme en affiliation? Moi j’ai du mal, entre tous les concurrents qui se battent à coups d’avis clients. Je vous ramène de nouveau à notre référence client logitravel.fr.

4)L’incidence sur le processus d’achat n’est pas la même

Si la présence online est furtive et avec un taux de transformation faible, l’acheteur potentiel a besoin d’être devant son écran pour vous voir. Avec l’asilage, il a juste besoin de commander en ligne pour vous retrouver dans les colis commandés.

Ce qui veut dire:

- qu’il est acheteur actif en ligne

- qu’il est beaucoup plus réceptif à votre message que lorsque vous le diffusez en ligne.

5)Enfin, pour parler bassement technique:

Pour être présent online, il faut: un bon message, un outil (AdWords ou plateforme d’affiliation) en état de marche, un prospect réceptif avec le bon navigateur et le bon plug-in qui affiche les publicités, en plus il faut tracer le prospect avec des cookies, et au bout du compte on paye 4 entremetteurs, de la plateforme d’affiliation au site de codes promos. Ajoutez à cela qu’il faut aussi de l’électricité.

Pour l’asile colis, il vous faut juste: un flyer, catalogue ou échantillon, un expéditeur, un livreur.

Curieusement, ça semble beaucoup moins automatisé et beaucoup plus humain.

Alors, bien évidemment, une présence online est nécessaire. Mais dans quelles proportions? Certes, j’entends de nombreux e-commerçants me dire “l’asile colis, si ça marchait, ça se saurait!”. Je les invite à se pencher sur notre référence client Logitravel.fr (voir mon billet précédent). Et puis aussi à en discuter avec les grands acteurs de la VAD comme La Redoute, les 3 Suisses ou encore Yves Rocher, qui font de l’asile colis depuis des années et connaissent sur le bout des doigts le coût d’acquisition d’un client et de sa fidélisation.

Mais peut-être que ces mêmes e-commerçants ne seront pas là assez longtemps pour en discuter avec eux. Je leur souhaite en tout cas une très bonne journée  et reste à leur disposition pour une campagne prochaine! ;)

M.T.

Marketing offline par asile colis: des réponses à vos questions

Monday, November 28th, 2011

Lundi 28 novembre 2011

Le dépoussiérage de l’asile colis continue! Depuis le lancement de www.paquetplus.fr, nous recevons de nombreuses questions concernant notre modèle économique et le bien-fondé de l’asilage. Nous prenons ici le temps d’y répondre.

1) Comment suis-je assuré que les flyers mis en asilage seront bien distribués?

Tout vendeur online peut s’inscrire au réseau de vendeurs affiliés PaquetPLUS. Lors de l’inscription, les données (adresse, volume de vente sur les marketplaces telles ebay.fr ou amazon.fr, clientèle cible) sont soigneusement contrôlées par nos équipes et, le cas échéant, nous demandons des preuves d’envoi. Celles-ci peuvent prendre la forme de factures de partenaires logistiques ou encore de bordereaux d’affranchissement. Nous contrôlons soigneusement la répartition des flyers chez les distributeurs ayant le type de clientèle cible souhaitée par l’annonceur (exemple: femmes, de 20 à 45 ans, achetant dans la catégorie lifestyle). Chaque distributeur se voit attribuer environ autant de coupons que son volume d’envoi mensuel lui permet d’expédier. Pour des raisons de rentabilité, les vendeurs affiliés à notre réseau de distribution par asile colis font plus de 350 envois par mois.

Afin de vérifier que les asiles colis sont bien insérés dans les envois, nous faisons effectuer des achats tests sur le modèle du contrôle qualité par une communauté d’acheteurs en France, ce depuis plusieurs adresses. En parallèle, les flyers asilés lors de nos campagnes comportent chacun un code unique qui nous permet de suivre la performance de la campagne et de vérifier si ceux-ci ont bien été envoyés/utilisés ou pas.

Le paiement des distributeurs a lieu en milieu de mois suivant l’envoi des flyers convenus, à partir d’un montant de 100€. Si PaquetPLUS était amené à constater que les flyers n’ont pas été envoyés, le paiement de l’indemnisation n’aurait en conséquence pas lieu.

2) La publicité par asile colis est-elle négative?

L’asilage, à la différence du publipostage, a un taux de retour bien plus important (de 1 à 5% selon la qualité de l’offre de la campagne) et qui est, de plus, mesurable. L’exemple d’amazon a souvent été cité: amazon garnit ses envois de coupons en asile colis depuis des années et pourtant leur activité ne cesse d’augmenter. De plus, les annonceurs continuent de faire des campagnes chez amazon: si leur expérience était si mauvaise avec ce media, ils auraient certainement cessé depuis belle lurette. Également, chez les vépécistes «classiques » l’asile colis a acquis ses lettres de noblesse: La Redoute, Les 3Suisses, Blancheporte ou Neckermann envoient depuis des années des asiles colis avec le succès qu’on leur connaît.

Chez www.paquetplus.fr, nous recommandons aux annonceurs - outre l’utilisation d’un papier de qualité - l’envoi d’une offre « qui ne se refuse pas »: offres de bienvenue, réduction à la prochaine commande, envoi de cadeaux gratuits ou encore échantillons de produits. L’expérience montre que ce type d’offre a un impact plus important chez le client final. Les distributeurs du réseau d’asile colis PaquetPLUS peuvent choisir librement les flyers qu’ils désirent recevoir pour les expédier par la suite. Tout comme un annonceur pourra, en parallèle, choisir sa cible de clientèle.

Il ne faut pas perdre de vue que les coupons seront rarement distribués par un concurrent direct de l’annonceur. Cependant, tout l’intérêt de la démarche est de recruter de nouveaux clients en offline et de profiter d’une manne d’acheteurs actifs qui n’ont peut-être jamais entendu parler de l’annonceur (pour peu que l’acheteur soit peu sensible aux media utilisés classiquement par cet annonceur). L’intérêt de PaquetPLUS est de profiter de la force de frappe d’une multitude de vendeurs online de toute taille afin d’effectuer une sélection fine de la prospection.

3) Combien puis-je gagner en tant que distributeur PaquetPLUS?

Le réseau de distribution par asile colis PaquetPLUS fonctionne selon le principe du programme d’affiliation sur internet: comme une bannière publicitaire d’un annonceur extérieur dans votre shop online. À la seule différence que la publicité se trouve dans le colis envoyé.

Pour chaque envoi d’asile colis, les partenaires distributeurs touchent un prix fixe par coupon envoyé (de 4 à 7 cents selon les campagnes). Comme ils peuvent insérer jusqu’à 3 asiles colis différents, ce montant peut aller jusqu’à 21 cents par envoi, soit pour 1000 commandes par mois une indemnisation de 210 €. Pour les asiles colis plus lourds, l’indemnisation est plus élevée: l’asile colis par le biais de PaquetPLUS est ainsi un bon moyen de subventionner son poste de coûts d’expédition ou de partenaire logistique. Aucun frais supplémentaire pour les partenaires distributeurs: vous recevez les flyers commandés franco de port.

4) PaquetPLUS est-il la solution ultime à ma réussite sur internet?

Certes, la question n’a été posée qu’une fois et nous nous permettons de répondre publiquement ici: non. Simplement, à un moment donné, pour une campagne précise, nous vous apportons la certitude que votre message arrivera non pas dans la boîte aux lettres, depuis laquelle il filerait certainement vers la poubelle la plus proche, mais dans le foyer de l’acheteur actif online d’une catégorie que vous aurez choisie. Il ne passera pas 3 secondes devant les yeux d’un internaute qui ne trouve pas l’information qu’il souhaite, mais il restera sur la table du salon. Et s’il n’est pas utilisé directement par l’acheteur final, le flyer sera donné à quelqu’un de son entourage qui aura de grandes chances de l’utiliser.

Tout dépend de votre offre, de la qualité avec laquelle elle est rédigée et comment elle est présentée. Pour le reste, ce sont vos qualités de vendeur et de SAV qui rentreront en ligne de compte et permettront de transformer l’essai.

Mais nous aurons l’occasion d’en reparler prochainement sur le blog www.paquetplus.fr ;-) !