PaquetPLUS Blog

Asile colis, e-commerce, eBay et Amazon: l’équipe PaquetPLUS vous informe des nouveautés dans ces différents domaines et de son réseau de distribution par asilage.

Posts Tagged ‘publicité’

Asile-colis: Sommes-nous faits l’un pour l’autre?

Wednesday, May 14th, 2014

Marketing, mon beau Marketing, dis-moi dans quel canal investir ?

piggyback

Google Ads, SEO, SEM, Pub TV, Affichage publicitaire, je m’y perds… Quels sont véritablement les médias les plus intéressants, pour mon budget tout comme pour la qualité de ma communication ?

L’asile colis n’est que rarement cité dans les stratégies de Marketing directe… à tort.

Pourquoi ?

Probablement car l’asile-colis est souvent dépeint comme un média « dépassé », et donc plus vraiment adapté au e-commerce. La bonne nouvelle, c’est que le réseau de distribution PaquetPLUS est composé de 100% d’e-commerçants. Vous touchez donc des cyberacheteurs, et ciblés de surcroit.

Certes, l’asile-colis n’est pas tout jeune, mais s’il est toujours présent, c’est bien qu’il a fait ses preuves, non ? Et vous n’avez pas fini d’entendre parler de lui !

A bon entendeur, le colis reste par ailleurs l’un des derniers espaces de liberté pour votre communication directe avec vos prospects et clients. Moins intrusif que l’e-mailing, vous intervenez au moment le plus privilégié de l’acte d’achat : La réception de la commande, et l’ouverture du colis tant attendu. Jusqu’ici, rien de nouveau. Votre prospect se réjouit du contenu de son colis, et là-dessus, vous lui offrez des réductions qui lui correspondent. Il se sent pousser des ailes, vous gagnez en popularité, et donc en visibilité.

D’ailleurs, investir dans l’asile-colis e-commerçant, c’est investir sur une valeur sûre : L’e-commerce se porte très bien et a un avenir brillant devant lui. Voyez plutôt cette présentation de PaquetPLUS sur le e-commerce européen, qui finira de vous convaincre.

Bien-sûr, on est tenté d’investir sur le « on-line » : En 2014, Google a réponse à tout. L’adWords, l’AdSense, nous n’avons que ces mots à la bouche ! Quoi de mieux qu’un Skyscrapper qui clignote sur une page Web pour attirer l’œil ?

Mais savez-vous que pour 50€ par jour d’investis en Google AdWords (soit 1500€ par mois environ), vous aurez au mieux entre 100 et 300 visites quotidiennes sur votre site, et avec un taux de conversion moyen de 5%, vous génèrerez 15 ventes par jour, dans le meilleur des cas. Le meilleur des cas, c’est lorsque vous êtes sur un secteur pour lequel les  taux de transformation sont optimaux et que vous bénéficiez déjà d’une certaine notoriété !

En asile colis : Investissez la même somme, 1500€, vous avez au bas mot 15.000 encarts. Avec un taux de transformation allant de 1 à 3%, vous générez par mois le même nombre de commande en moyenne, soit 450.

Mais c’est la même chose me direz-vous !

Et bien non : En Adwords, vous apparaissez et disparaissez, vous êtes sur la toile, mais ne restez pas dans les esprits. La bataille que se livrent les e-commerçant est dure, et si vous en êtes à vos débuts, il y a très peu de chance que votre taux de transformation atteigne les 5%. Tandis qu’avec un encart imprimé, vous arrivez dans un foyer ciblé, vous êtes sur un support papier qui donne cette impression de réel, de palpable, qui manque aujourd’hui à vos clients de demain.

Alors, pourquoi faut-il faire de l’asile colis ?

Pour conserver l’aspect réel de votre activité dématérialisée, le e-commerce ! Tous les médias sont complémentaires, alors lancez-vous dans quelque chose de nouveau, et soyez présents partout où il est possible de l’être : Sur la toile, dans les colis, dans toutes les têtes et sur toutes les bouches !

Pour finir, si vous répondez de façon positive à toutes ces questions, c’est qu’asile-colis et vous êtes faits pour vous entendre :

1- Je veux gagner en visibilité auprès de mes prospects

2- Je veux bénéficier d’un support original et durable de communication

3- Je veux diversifier ma communication et toucher de nouveaux clients

4- Je veux humaniser ma relation avec mon client et communiquer directement avec lui de manière ciblée

5- Je veux créer de la valeur ajoutée pour mes prospects en leur offrant des réductions

Alors votre campagne avec PaquetPLUS, c’est pour quand ? ;)

PDM

De l’art d’échantillonner

Friday, March 14th, 2014

L’échantillon, ce générateur d’émotions, est de plus en plus prisé par les publicitaires qui s’accordent à dire qu’il est le promoteur d’une relation privilégiée entre une marque et son consommateur.

Aujourd’hui, 76% des français affirment que l’échantillon donne envie d’acheter le produit de la marque dont il provient. L’échantillon, qu’il soit de shampoing ou de café, offre une expérience tactile et visuelle plus poussée que n’importe quel autre support. Votre client perçoit l’échantillon comme un cadeau, une surprise inattendue, l’impact est énorme, et les taux de transformation s’envolent. La gratuité est également un facteur déterminant dans ce média : 97% des Français apprécient la possibilité d’essayer un nouveau produit, pourvu qu’il soit gratuit.

Pourquoi devrais-je me lancer dans l’asile-colis d’échantillonnage ?

· Échantillon rime avec fidélisation : 76% des sondés s’accordent à dire que les échantillons donnent envie d’acheter le produit, la marque.

· Échantillon rime également avec viralisation : 73% ont déjà recommandé un produit ou une marque après l’avoir testé.

· L’échantillon fait changer les opinions : 76% des français interrogés ont changé d’opinion sur un produit ou une marque après avoir testé un échantillon.

· L’échantillon attire l’attention : 84% estiment que les échantillons gratuits accompagnés d’un bon de réduction attirent plus l’attention.

Les bonnes pratiques en échantillonnage

goodpractice

Grâce au ciblage PaquetPLUS, vous pouvez atteindre vos prospects facilement à travers des colis qui leurs sont destinés et leur offrir un premier contact privilégié avec votre produit et/ou votre marque.

Que vous souhaitiez proposer un nouveau démaquillant à des femmes de 35 ans vivant en région parisienne, de nouveaux produits à des hommes qui pêchent volontiers, ou encore faire parler de votre nouvelle crème solaire avant l’été auprès de familles françaises, nous relayons ce support pour vous !

Nos clients en échantillonnage :

Knorr (marmite de bouillon), L’oréal Men Expert (Crème visage Hydra Energy), Lacoshop (Lingette lustrante), Jacob’s (Dosettes de café), Soxx Plus (Chaussettes de confort) et bien d’autres…

L’échantillon L’Oréal Men Expert Par PaquetPLUS

Échantillon L'Oreal men expert

Alors pourquoi ne pas tester l’envoi de vos échantillons via notre réseau de distribution e-commerçant ciblé ? Valorisez votre produit, offrez une expérience d’achat positive à vos prospects dans un moment privilégié et gagnez sur toute la ligne!

A bientôt sur paquetplus.fr !

P.D.M


Selon une étude réalisée par Widiz et Mediaprism

Les 3 arguments massue en faveur de l’asile colis

Thursday, May 30th, 2013

En tant qu’e-commerçant ou que responsable marketing, vous avez peut-être déjà été confronté(e) à la question cruciale qui est: “Dois-je faire une campagne d’asile-colis? Certains me disent non, d’autres me disent oui…”. Cruel dilemme, d’autant plus que, devant la cohorte de prestataires, il n’est pas toujours facile d’y voir clair. En tous cas, voici 3 arguments massue qui permettent de répondre de façon claire à la question: dois-je faire de l’asile-colis?

Capitaine Caverne

1 - Oui, car parler de soi est toujours mieux que ne pas parler de soi.

C’est un premier point: si vous attendez que les autres parlent de vous, vous pouvez toujours attendre: cela viendra peut-être. Économisons un peu de temps: au risque de vous décevoir, cela ne fonctionne pas. Surtout si vous attendez qu’on parle de vous en bien. Prenez le taureau par les cornes et communiquez: certes, selon son secteur et sa clientèle-cible, certains canaux d’acquisition peuvent se révéler plus fructueux que d’autres. Tant que vous ne les aurez pas essayés, vous ne saurez pas. L’asilage présente l’avantage d’être facile à mettre en place pour des retours très honorables et un suivi facile.

2 - Oui, car mon concurrent en fait.

Il y a dans ce cas deux attitudes à adopter: copier le concurrent ou le prendre à contre-pied (en utilisant un autre canal). Cependant, je pars d’un principe simple: si votre concurrent vend plus que vous, cela ne côute rien de le copier en utilisant ses méthodes.Et si votre concurrent fait de la publicité dans des colis car il sait qu’il va avoir un bon taux de conversion, il vendra plus que vous. Et comme il n’y aura pas tout à coup deux fois plus de colis qui seront envoyés sur une période donnée, il vaut mieux prévoir à l’avance vos campagne et réserver le plus tôt possible vos colis. Car il est évident que votre publicité ne sera pas côte à côte avec celle de votre concurrent dans le même envoi. À ce sujet, reportez-vous à l’article suivant “Faire ou ne pas faire de l’asile colis“.

3 - Oui, car si l’asile colis ne fonctionnait pas, plus personne n’en ferait.

Et voilà. Il fallait peut-être simplement le dire, comme ça c’est plus clair. Regardez les media et les technologies qui ont vécu, je vais prendre deux exemples extrêmes qui ont l’avantage d’être parlants:

- le pneumatique? C’était sympa mais ça nécessitait un entretien monstrueux, en plus d’avoir un système sous pression tout le temps et la pompe qui va avec.

- Le télégramme? Trop de papier, trop de gens (un pour écrire en morse d’un côté, un pour le déchiffrer de l’autre): le système a été abandonné et je crois que - personnellement - j’ai écrit mon seul télégramme en 1996 avant que le service ne disparaisse complètement.

Mais soyons francs: quand arrêtera-t-on d’envoyer des colis? Quand les vendeurs n’inséreront plus d’informations telles que la facture ou encore une lettre de remerciement pour l’achat? Aujourd’hui, les plus gros donneurs d’ordres, toutes catégories de clientèle-cible confondues, font de la publicité par asilage: des opérateurs de téléphonie en ligne jusqu’aux voyagistes, en passant par les boutiques de mode.

Enfin, avant de se dire que l’asile colis ne fonctionne pas, il est aussi bon de se remettre en question: le message envoyé aux prospects était-il le bon? L’image que nous avons véhiculée était-elle pertinente? L’offre était-elle intéressante?

Et vous, c’est pour quand votre première campagne?

M.T.

PaquetEncorePlus: 1,5 millions de colis par mois!

Friday, April 5th, 2013

Ouvert en novembre 2011, le réseau de distribution par asile colis PaquetPLUS regroupe aujourd’hui près de 500 distributeurs pour un total de 1,5 millions de colis envoyés par mois.

Si nous étions pris d’une crise de lyrisme incontrôlé, nous pourrions faire nôtres les mots que Pierre Corneille mettait dans la bouche du Cid: “Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort, nous nous vîmes trois mille en arrivant au port”.
Avec néanmoins de petites différences:
- nous sommes partis non de cinq cents, mais de zéro,
- nous sommes arrivés non à trois mille, mais à cinq cents distributeurs qui expédient un peu plus d’un million et demi de colis par mois,
- notre port d’arrivée consiste à faire de nous la caravelle de près de 5 millions de flyers par mois, toutes cibles confondues.

Certes, lancer sur le marché ce type de service alors que les budgets marketing des différents annonceurs subissent de plein fouet le contrecoup de la crise pouvait sembler aventureux. Néanmoins, grâce à nos partenaires comme Wizishop, Shop-application ou Sonuts, à nos annonceurs les plus fidèles comme Vistaprint ou Pixum, et surtout aux succès que nous avons rencontrés avec de nouveaux clients (cf. références clients de Logitravel et de Conrad), nous pouvons aujourd’hui être fiers de notre arrivée au port.

Mais assez de cirage et de coups de brosse à reluire: les acteurs qui ont vraiment rendu cette aventure possible et qui font aujourd’hui de PaquetPLUS l’un des plus gros acteurs de l’asilage en France sont les quelques 500 distributeurs en ligne, vendeurs sur leur propre site ou sur places de marché. En insérant les encarts dans leurs colis, ils permettent aux messages de nos partenaires annonceurs de pénétrer jusque dans les foyers de leurs clients. Ils sont les vrais héros de cette aventure.

Aussi, après dix-huit mois d’activité, c’est surtout vers vous tous, e-commerçants distributeurs chez PaquetPLUS.fr, que se tourne l’équipe française pour vous remercier de votre collaboration fructueuse depuis notre lancement.

Aujourd’hui cinq cents: avec un peu de chance et grâce à vous, nous reprendrons bientôt les mots du dramaturge et serons “trois mille en arrivant au port”. Merci à vous ! :)

L’équipe PaquetPLUS.fr

Merci_PaquetPLUS

Marketing offline par asile colis: des réponses à vos questions

Monday, November 28th, 2011

Lundi 28 novembre 2011

Le dépoussiérage de l’asile colis continue! Depuis le lancement de www.paquetplus.fr, nous recevons de nombreuses questions concernant notre modèle économique et le bien-fondé de l’asilage. Nous prenons ici le temps d’y répondre.

1) Comment suis-je assuré que les flyers mis en asilage seront bien distribués?

Tout vendeur online peut s’inscrire au réseau de vendeurs affiliés PaquetPLUS. Lors de l’inscription, les données (adresse, volume de vente sur les marketplaces telles ebay.fr ou amazon.fr, clientèle cible) sont soigneusement contrôlées par nos équipes et, le cas échéant, nous demandons des preuves d’envoi. Celles-ci peuvent prendre la forme de factures de partenaires logistiques ou encore de bordereaux d’affranchissement. Nous contrôlons soigneusement la répartition des flyers chez les distributeurs ayant le type de clientèle cible souhaitée par l’annonceur (exemple: femmes, de 20 à 45 ans, achetant dans la catégorie lifestyle). Chaque distributeur se voit attribuer environ autant de coupons que son volume d’envoi mensuel lui permet d’expédier. Pour des raisons de rentabilité, les vendeurs affiliés à notre réseau de distribution par asile colis font plus de 350 envois par mois.

Afin de vérifier que les asiles colis sont bien insérés dans les envois, nous faisons effectuer des achats tests sur le modèle du contrôle qualité par une communauté d’acheteurs en France, ce depuis plusieurs adresses. En parallèle, les flyers asilés lors de nos campagnes comportent chacun un code unique qui nous permet de suivre la performance de la campagne et de vérifier si ceux-ci ont bien été envoyés/utilisés ou pas.

Le paiement des distributeurs a lieu en milieu de mois suivant l’envoi des flyers convenus, à partir d’un montant de 100€. Si PaquetPLUS était amené à constater que les flyers n’ont pas été envoyés, le paiement de l’indemnisation n’aurait en conséquence pas lieu.

2) La publicité par asile colis est-elle négative?

L’asilage, à la différence du publipostage, a un taux de retour bien plus important (de 1 à 5% selon la qualité de l’offre de la campagne) et qui est, de plus, mesurable. L’exemple d’amazon a souvent été cité: amazon garnit ses envois de coupons en asile colis depuis des années et pourtant leur activité ne cesse d’augmenter. De plus, les annonceurs continuent de faire des campagnes chez amazon: si leur expérience était si mauvaise avec ce media, ils auraient certainement cessé depuis belle lurette. Également, chez les vépécistes «classiques » l’asile colis a acquis ses lettres de noblesse: La Redoute, Les 3Suisses, Blancheporte ou Neckermann envoient depuis des années des asiles colis avec le succès qu’on leur connaît.

Chez www.paquetplus.fr, nous recommandons aux annonceurs - outre l’utilisation d’un papier de qualité - l’envoi d’une offre « qui ne se refuse pas »: offres de bienvenue, réduction à la prochaine commande, envoi de cadeaux gratuits ou encore échantillons de produits. L’expérience montre que ce type d’offre a un impact plus important chez le client final. Les distributeurs du réseau d’asile colis PaquetPLUS peuvent choisir librement les flyers qu’ils désirent recevoir pour les expédier par la suite. Tout comme un annonceur pourra, en parallèle, choisir sa cible de clientèle.

Il ne faut pas perdre de vue que les coupons seront rarement distribués par un concurrent direct de l’annonceur. Cependant, tout l’intérêt de la démarche est de recruter de nouveaux clients en offline et de profiter d’une manne d’acheteurs actifs qui n’ont peut-être jamais entendu parler de l’annonceur (pour peu que l’acheteur soit peu sensible aux media utilisés classiquement par cet annonceur). L’intérêt de PaquetPLUS est de profiter de la force de frappe d’une multitude de vendeurs online de toute taille afin d’effectuer une sélection fine de la prospection.

3) Combien puis-je gagner en tant que distributeur PaquetPLUS?

Le réseau de distribution par asile colis PaquetPLUS fonctionne selon le principe du programme d’affiliation sur internet: comme une bannière publicitaire d’un annonceur extérieur dans votre shop online. À la seule différence que la publicité se trouve dans le colis envoyé.

Pour chaque envoi d’asile colis, les partenaires distributeurs touchent un prix fixe par coupon envoyé (de 4 à 7 cents selon les campagnes). Comme ils peuvent insérer jusqu’à 3 asiles colis différents, ce montant peut aller jusqu’à 21 cents par envoi, soit pour 1000 commandes par mois une indemnisation de 210 €. Pour les asiles colis plus lourds, l’indemnisation est plus élevée: l’asile colis par le biais de PaquetPLUS est ainsi un bon moyen de subventionner son poste de coûts d’expédition ou de partenaire logistique. Aucun frais supplémentaire pour les partenaires distributeurs: vous recevez les flyers commandés franco de port.

4) PaquetPLUS est-il la solution ultime à ma réussite sur internet?

Certes, la question n’a été posée qu’une fois et nous nous permettons de répondre publiquement ici: non. Simplement, à un moment donné, pour une campagne précise, nous vous apportons la certitude que votre message arrivera non pas dans la boîte aux lettres, depuis laquelle il filerait certainement vers la poubelle la plus proche, mais dans le foyer de l’acheteur actif online d’une catégorie que vous aurez choisie. Il ne passera pas 3 secondes devant les yeux d’un internaute qui ne trouve pas l’information qu’il souhaite, mais il restera sur la table du salon. Et s’il n’est pas utilisé directement par l’acheteur final, le flyer sera donné à quelqu’un de son entourage qui aura de grandes chances de l’utiliser.

Tout dépend de votre offre, de la qualité avec laquelle elle est rédigée et comment elle est présentée. Pour le reste, ce sont vos qualités de vendeur et de SAV qui rentreront en ligne de compte et permettront de transformer l’essai.

Mais nous aurons l’occasion d’en reparler prochainement sur le blog www.paquetplus.fr ;-) !